Shinigami ~ Le Royaume des Morts.

Les Shinigami, âmes des suicidés, ont pour devoir de descendre sur Terre, récupérer l'âme des humains que la mort a choisi. Dans le Royaume des Morts, ils se trouvent. Là, ils cohabitent et exécutent leur tâche...
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Etre la Mort.

Aller en bas 
AuteurMessage
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeSam 10 Mar - 8:21

Seikyo était assise au bord de sa fenêtre. Celle-ci donnait une vue imprenable sur l'ensemble du Royaume, ce monde qu'elle avait appris à connaître mieux que quiconque, depuis son arrivée. Les débuts avaient été durs. Elle était seule, dans cet immense endroit. Elle osait à peine sortir. Puis, au fur et à mesure des années, alors qu'elle s'était habituée à son travail de récupérateur d'âmes et à la solitude de cette nouvelle "vie", d'autres Shinigami avaient commencé à faire leur apparition. Elle leur avait tout appris. Et, plus le temps passait, plus le flot de nouveaux arrivants était important. Le monde d'en bas devenait fou, à n'en pas douter. On l'avait alors nommé Maître des Shinigami. Et on ne l'appelait plus que par ce titre élogieux, désormais. Les plus jeunes recrues ignoraient même jusqu'à son véritable nom. Quant aux autres, la plupart avaient fini par l'oublier. Elle-même, parfois, doutait d'avoir pu être un jour Seikyo Wakajini, la petite fille pure et innocente, pleine de vie et toujours souriante...

N'avait-elle pas toujours été Shinigami, finalement ? Peut-être ces souvenirs était-il faux et présents dans l'unique but de la punir, comme elle avait dû le faire maintes fois pour certains de ses confrères. Leur rendre la mémoire, pour mieux les tenir... Malheureusement, la plupart des "rebelles" étaient ceux qui avaient eu la vie la plus infâme. Leur rendre leurs souvenirs étaient une véritable torture, sans doute était-ce pour cette raison que cette punition était si redoutée. Nombre de Shinigami, suite à ce traitement, avaient dû passer par les cachots du château. Enfermés sans une pièce close, car ils étaient devenus intenables, complètement fous. Les cas les plus extrêmes, pour préserver la communauté, avaient été transformés en fantômes dans les plus brefs délais.

Quoi qu'il en soit, tous ces moments qu'on leur avait rendu, leur appartenaient bel et bien. Mais elle ? Personne n'avait jamais utiliser la moindre fiole à souvenirs, sur elle. Elle avait tout gardé en elle, à son arrivée. Et, dès le premier jour, sans que personne n'eut besoin de lui expliquer, elle avait compris quelle serait sa tâche, ici.

Seikyo Wakajini était-elle donc celle que l'on surnommait la Mort ? L'avait-elle toujours été ? Elle ne savait plus...

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Shi No Buto Kinji
Patron
Patron
Shi No Buto Kinji

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 31
Localisation : Troisième à gauche, la porte marquée WC.
Emploi/loisirs : Dooooooooooormiiiiiiiiiiiiiiiiiiir
Date d'inscription : 03/04/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Suicides

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeMar 3 Avr - 14:18

Kinji, visage enfoui dans le haut col du vêtement qui lui servait tant de cape, de manteau, que de masque, allié avec la certaine longueur de sa chevelure, remontait le couloir.
Tout en marchant, sans bruit et semblant immobile, tel un fantôme dont la seule preuve qu'il ne l'est pas est son enveloppe matérielle, il luttait pour maintenir les barrages en lui, comme il le faisait continuellement.

Le Second.
C'était ce qui le résumait le mieux.
Il était arrivé juste après elle, sa reine, comme il avait pris jusqu'au réflexe de l'appeler. Lui ne s'était pas éveillé directement avec la connaissance de sa vie et de ses raison et devoir d'être ici.
Ses souvenirs, ils lui étaient arrivés quelques instants après son éveil, comme une déflagration en plein visage.
Il avait vu chaque instant de sa vie défiler dans son crâne, chaque victime qu'il avait faite lui était apparue, formant ensuite une ronde infernale qui lui avait paru bien pire que l'agonie qu'il se souvint avoir enduré avant de décéder.
Pour cela, il était le seul, l'unique, à avoir été enfermé parce que pris de folie lorsque le foudroiement de ses actes passés lui avaient vrillé le crâne, et à en être ressorti. Le seul à connaitre la souffrance que l'on peut endurer lorsqu'on est confronté à ses actes, et à être redevenu maître de lui.
Mais depuis lors, ses souvenirs n'avaient cessé de le tourmenter. Chaque seconde, tous les visages de ses victimes formaient cette ronde infernale, hurlant toutes les parcelles de sa vie comme les lacérations du couteau qui se retournait encore et encore au sein de la plaie béante de son âme. Tout ce qu'il était parvenu à faire, c'était à reprendre le dessus sur cette souffrance, à l'empêcher d'éclater et de prendre le contrôle de lui, l'aliénant ainsi. Depuis lors, il se consacrait à servir sa reine, dissimulant de tous son visage déformé par les efforts pour maintenir les barrages qui empêchaient les barrages d'éclater, cachant ses yeux brulant de la ronde infernale qui le consume de l'intérieur.

Arrivant devant la Demoiselle noire, il s'agenouilla et exécuta la révérence consacrée à saluer sa maîtresse.

"Vous voilà, Ô ma reine, je vous cherchais... M'autoriserez-vous l'honneur de m'éclairer sur la raison de votre présence en ce lieu?"

_________________
~Toute entité d'une ombre est dotée,
C'est aux pas de la Mort, Demoiselle sans visage,
Qu'en tant que tel je me suis enchainé,
Me faisant son serviteur sans âge.~
Revenir en haut Aller en bas
http://manger.une.pomme.cowblog.fr
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeMar 3 Avr - 15:00

Seikyou sortit de ses sombres réflexions lorsque des bruits de pas, en provenance du couloirs se firent entendre.

*Lui...* devina-t-elle aussitôt, avant même de se retourner.

Elle ôta doucement le voile qui cachait habituellement sa longue et épaisse chevelure d'ébène et fit face à un jeune homme qui s'agenouilla bien vite face à elle, avec un grand respect.

"Vous voilà, Ô ma reine, je vous cherchais... M'autoriserez-vous l'honneur de m'éclairer sur la raison de votre présence en ce lieu?"

Elle s'approcha de lui, ignorant la question, pour le moment, et lui sourit :


"Kinji-san, relève-toi."

Le garçon se redressa et lui fit face. Il avait été le premier à arriver dans le Royaume des Morts, après elle. Le premier à ses côtés... Et depuis, il n'avait cessé de l'être. Au fil du temps, il était devenu son assistant premier. Le plus important de tous les patrons Shinigami. Quelqu'un à part, à ses yeux.

Kinji avait traversé des moments forts pénibles. Il avait rapidement retrouvé ses souvenirs, pour d'obscures raisons, qu'elle ne s'expliquait pas elle-même. En tout cas, ses pouvoirs n'y étaient pour rien. Bien au contraire, elle se serait bien passée de lui rappeler de telles horreurs... Elle l'avait vu souffrir durant de longs jours, enfermé dans les cachots de la forteresse. Elle n'avait pourtant pas lâché prise et avait fait tout son possible pour le ramener à la raison ; à cette époque, il était le seul être avec elle, en ce monde, elle ne voulait surtout pas le perdre. Elle ne voulait plus être seule...
Ce sentiment, depuis, n'avait cessé de la poursuivre et revenait la hanter sans cesse, notamment en présence du jeune homme.
Elle avait finit par réussir à le soigner et, depuis, ne cessé de prendre soin de lui, du mieux qu'elle le pouvait. Elle connaissait ses erreurs passées. L'avantage d'être Maître des Shinigami résidait parfois dans le fait qu'elle pouvait savoir certaines choses, cachées au fin fond de leur esprit, sans les demander à ses disciples. Connaître leurs souvenirs les plus noirs, peu importe ce qu'ils racontaient, en faisait parti. Aussi s'était-elle attelée à connaître avec exactitude ceux de Kinji. Et, pensait-elle, il le savait fort bien.
Cependant, le fait de connaître les erreurs de sa vie passée n'avait rien changé à ses yeux. Bien au contraire, elle avait depuis redoublé ses efforts, dans le but de l'aider à relever la tête, à changer, à réparer ses erreurs... Elle avait retrouvé un but noble, grâce à lui, et y mettait tout son coeur.

Un court instant, elle se perdit dans la contemplation du jeune Shinigami. Il la dépassait de plus d'une tête, aussi attrapa-t-elle son menton avec douceur, du bout des doigts, pour le forcer à la regarder. Comme toujours, il avait enfui son visage dans le col de son vêtement pour cacher ce qui n'allait pas. Elle le baissa doucement et lui sourit tendrement :


"Kinji... Tu sais bien que tu n'as pas à faire cela devant moi."

Elle s'éloigna de lui légèrement et lui tourna le dos pour s'approcher de la fenêtre, posant longuement son regard sur le Royaume.

"Selon toi, quelle est la réponse à ta question ?"

Elle sourit. Elle aimait répondre aux questions qu'on lui posait par d'autres questions. Cela était devenu habituel avec Kinji, il le savait.

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Shi No Buto Kinji
Patron
Patron
Shi No Buto Kinji

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 31
Localisation : Troisième à gauche, la porte marquée WC.
Emploi/loisirs : Dooooooooooormiiiiiiiiiiiiiiiiiiir
Date d'inscription : 03/04/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Suicides

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeMer 4 Avr - 8:36

Kinji releva la tête lorsqu'elle le lui demanda, et leur regard se recontrèrent. Ses cheveux et son col avait beau le protéger des regards, ils étaient aussi transparents qu'il l'était lui-même dés lors que c'était elle qui le regardait.
Pour le connaitre et l'avoir comme serviteur depuis tout ce temps, elle aurait pu savoir ce à quoi il pensait sans même le regarder, rien qu'en se posant la question, tandis que lui aussi, pour la servir depuis tant de temps qu'il n'aurait su le chiffrer, il commençait à se douter et connaitre certaines choses qu'aucun autre n'aurait pu savoir. Parce il était le Second.

Il frissonna dés qu'il sentit ses doigts fins se poser sur son menton et lui faire baisser la tête, avec cette douceur plus forte qu'aucune force, cette délicatesse qui lui était propre.
Il avait beau la surplomber d'une tête, il se sentait dés lors qu'elle lui faisait face le plus petit des êtres, faible et impuissant devant sa reine, qui allait jusqu'à respirer la force et l'autorité, et dont le regard l'intimidait parfois encore lui-même, lui qui la servait depuis tant de temps.

Il esquissa, du coin des lèvres, un sourire qui ne fut perceptible que pour lui-même, et pour elle qui aurait même probablement pu prédire sa réaction, lorsqu'elle lui dit qu'il n'avait pas à faire cela devant elle.

Sans doute avait-elle d'autant plus raison que le fait qu'ils se connaissent depuis tant de temps lui donnait doublement raison, premièrement parce qu'elle avait nombre de fois vu son visage, même lorsqu'il était encore enfermé - son visage ayant été dans ces moments bien pire qu'il ne l'était maintenant -, et deuxièmement parce que de toute manière cela était inutile, tant elle le voyait - ou le pressentait, dans un sens - de toute manière.
Qui plus est, il n'aurait pu prétendre le faire pour se dissimuler d'autres Shinigamis, c'eut été un mensonge car, du fait de son pouvoir, nul à part la Demoiselle Noire elle-même n'eut pu le voir, l'ombre et l'obscurité constituant tout l'objet de sa maîtrise.
Il se refusait à ne serait-ce qu'essayer d'y réfléchir au point qu'il avait totalement refoulé cela, refoulé le fait que sa seule raison de se dissimuler ainsi, n'était somme tout que la honte de ce qu'il avait été, et de ce qu'il avait l'impression d'être encore, tant il se sentait encore sali de son passé, un passé qui lui semblait coller à la peau, l'étouffer malgré tout.
Il se dissimulait ainsi parce qu'il avait honte de ses actes, de son passé, de ce qu'il avait été et fait.
Aujourd'hui encore, servir sa reine, celle qu'il considérait au delà des mots comme une déesse-mère, constituait la seule chose qui lui permettait de tenir, de ne pas succomber de nouveau.
Il frissonnait lorsqu'elle le touchait, se sentait apaisé dés lors qu'elle lui parlait, et se sentait empli de force, d'endurance, dés qu'il se trouvait en sa présence. Pour cela il s'était promis de veiller sur elle à jamais, alors qu'il n'étaient encore que deux, qu'elle n'avait que lui pour échapper a sa solitude, et qu'elle état autant qu'elle avait jamais été la seule à tenter quoi que ce fut pour lui, en dépit de tout ce qu'il avait pu faire par le passé.
Pour cela, il s'était promis, durant son enfermement, de réussir à ressortir, et à la protéger, veiller sur elle et prendre soin d'elle, quelles qu'en seraient les conséquences.

~Je défendrai mon trésor jusqu'à la Mort,
Et bien au delà encore...~

Lorsqu'elle lui répondit de la même manière qu'elle avait coutume de le faire, il se sentit apaisé, apaisé de ne pas être seul pour se battre, apaisé de savoir pourquoi se battre.

"Je pense qu'elle est celle que vous souhaiterez qu'elle soit, Ô ma reine. La meilleure qui soit, comme toujours."

_________________
~Toute entité d'une ombre est dotée,
C'est aux pas de la Mort, Demoiselle sans visage,
Qu'en tant que tel je me suis enchainé,
Me faisant son serviteur sans âge.~
Revenir en haut Aller en bas
http://manger.une.pomme.cowblog.fr
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeMer 4 Avr - 9:41

Seikyou ne lâchait pas le paysage des yeux. Elle ouvrit finalement la fenêtre et inspira profondément, comme elle adorait le faire.

"J'aime être dans mon bureau." souffla-t-elle. "La vue y est imprenable."

Elle se retourna et sourit à Kinji :

"Tu ne trouves pas ?"

Elle resta un moment sans rien dire, le regardant simplement. Elle avait pu apercevoir un léger sourire sur le visage de Kinji, un peu plus tôt. Elle adorait cela et trouvait ces instants beaucoup trop rare à son goût... Elle aurait voulu qu'il sourit toujours. Qu'il lui sourit... toujours...

"Oh ! Suis-je bête.." lança-t-elle soudain, portant une main à sa bouche.

Elle avait failli oublier, à force de le contempler. Elle s'approcha du jeune Shinigami, toujours souriante, et le força à se courber. Elle se sentait un peu anxieuse, espérant qu'il ne prendrait pas mal ce geste ; elle déposa un doux baiser sur sa joue... Elle n'avait pu s'empêcher. Chaque année, depuis son arrivée, à cette date, elle s'était retenue. Mais cette fois, elle n'avait pas pu. Elle s'était promis de le faire, malgré ses quelques craintes.


"C'est le jour anniversaire de notre toute première rencontre. Cela mérite bien..."

Elle fit un demi-tour sur elle-même et fut bientôt vêtue d'une longue robe de voile bleue claire, légèrement transparente, mais pas suffisamment pour dévoiler quoi que ce soit. Sur sa tête, un voile blanc, comme à l'habitude, qu'elle repoussa vite sur ses épaules, comme elle avait coutume de le faire en sa présence. Chose rare, le vêtement dévoilait ses bras et ses jambes, et embellissait sa poitrine d'un délicieux décolleté brodé de fleurs légèrement rosées.

"Ma plus jolie robe. Celle des occasions spéciales."

Elle s'éloigna un peu et, au milieu de la pièce, tournoya sur elle-même comme une petite fille, riant aux éclats. Elle s'arrêta après un petit instant, plongeant son regard dans le sien.

"Comment me trouves-tu ?" demanda-t-elle, le plus sérieusement du monde, comme dans l'attente d'un verdict.

*Est-ce que je te plais... Je suis le Maître des Shinigami, mais je suis aussi une fille... Dis-moi, est-ce que je te plaie* supplia-t-elle intérieurement, espérant de tout coeur qu'il aimerait cette petite attention.

Soudain, par la fenêtre ouverte du bureau, qu'elle avait oublié de refermer derrière elle, un long courant d'air froid d'engouffra. Elle laissa échapper un cri de surprise lorsque son voile s'envola, tombant sur la tête du jeune homme. Quelques secondes s'écoulèrent et finalement, le voyant ainsi, elle ne put s'empêcher d'éclater de rire.

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Shi No Buto Kinji
Patron
Patron
Shi No Buto Kinji

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 31
Localisation : Troisième à gauche, la porte marquée WC.
Emploi/loisirs : Dooooooooooormiiiiiiiiiiiiiiiiiiir
Date d'inscription : 03/04/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Suicides

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeMer 4 Avr - 12:08

Kinji ne réagit pas à la première phrase. Non pas qu'il n'attachât d'importance à ses paroles, bien au contraire, il les buvait sans exception. D'ailleurs, il faillit répondre, lorsque justement elle lui demanda son avis.
Il faillit, car juste à ce moment elle reprit la parole rapidement, puis d'un geste l'incita à se courber, ce qu'il fit sans réticence, chaque main que posait sur lui sa reine étant pour lui telle une bénédiction, puis déposa ses lèvres sur sa joue, ce qui le fit frissonner à un point que c'en était presque un tremblement.

Jamais elle n'avait gratifié qui que ce fut de ses lèvres. Jamais. Elles lui étaient toujours apparues telles des joyaux inaccessibles. Aussi il se sentit comme si le temps s'était arrêté, l'espace d'un instant, l'instant durant lequel ses lèvres étaient posées sur lui.

Puis elle dit que c'était l'anniversaire de leur première rencontre. Elle avait raison, c'était bien le même jour, qu'en se réveillant, il avait vu la Demoiselle Noire.

Il releva la tête lorsqu'elle parla de sa plus jolie robe, et là il tomba en arrêt, interdit.

De tous ses souvenirs, elle lui était toujours parue sublime, magnifique, il en était certain, certain qu'elle lui était toujours parue d'une beauté sans égal.
Mais à cet instant où il la vit ainsi vêtue, il fut presque pour ainsi dire paralysé par sa beauté.
Ses bras et ses jambes étaient d'une finesse, d'une harmonie divine, au point que Kinji en restait sans voix. Quant au décolleté brodé de fleurs, il l'embellissait encore plus. Son corps entier semblait celui d'une déesse, tant il semblait dépasser en tout point la perfection. Dépasser la perfection car il eut pu jurer que, à l'image de la perfection elle ne souffrait pas le moindre défaut, mais elle était bien au delà car elle portait une aura indescriptible qui faisait que l'on aurait accepté n'importe quel sort en la regardant, tant elle était belle.
A cet instant, il ressentit comme l'envie de la toucher, de poser ne serait-ce qu'un doigt sur sa peau aussi fine et délicate que la soie, lumineuse comme le soleil. Il aurait rêvé de poser ne fut-ce qu'un baiser sur cette peau si sublime, quand bien même c'eût été pour embrasser ses pieds.

Puis il finit par se rapprocher de la réalité lorsqu'elle le demanda comment il la trouvait.
Cette question lui sembla la plus dure du monde, tant il lui semblait qu'aucun qualificatif, qu'aucun mot n'aurait suffit ne fut-ce qu'à effleurer la magnificence divine de sa sublime beauté.

C'est alors que le vent sembla vouloir lui venir en aide, puisqu'un courant d'air, s'infiltrant par la fenêtre restée ouverte, souleva le voile qui était posé sur sa tête, et vint atterrir sur la sienne, lui permettant toutefois d'entrevoir la chevelure de la Demoiselle Noire, qui lui sembla elle aussi plus encore resplendissante qu'à l'ordinaire. Puis, privé de sa vue, il ne put qu'entendre l'éclat de rire de sa magnificente reine, résultant du comique qui devait résider dans le fait de le voir la tête recouverte d'un voile blanc.
Non pas qu'il ne s'en amusa pas, mais s'il ne rit pas lui aussi, c'était parce qu'il etait trop absorbé par la serennité qui le prenait d'entendre un tel signe positif provenant de sa reine.

_________________
~Toute entité d'une ombre est dotée,
C'est aux pas de la Mort, Demoiselle sans visage,
Qu'en tant que tel je me suis enchainé,
Me faisant son serviteur sans âge.~
Revenir en haut Aller en bas
http://manger.une.pomme.cowblog.fr
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeMer 4 Avr - 13:14

Seikyou continua de rire quelques courts instants puis rejoignit Kinji, dont le visage était toujours dissimulé par le fin voile. Elle souleva légèrement l'étoffe et découvrit bientôt le visage de son fidèle compagnon. Elle se couvrit à son tour, se retrouvant en compagnie du jeune Shinigami sous le fin bout d'etoffe, et lui sourit.

"Désolée." lâcha-t-elle sans perdre une once de son sourire.

Cependant, elle ne pouvait s'empêcher de s'apercevoir qu'il n'avait pas répondu à sa question de tout à l'heure. Le vent et le voile ne lui en avaient pas laissé réellement le temps... Ou peut-être avait-il eu peur de la vexer, en lui faisant savoir qu'elle ne lui plaisait pas, en cet instant. Ou simplement que cette attention, malgré leur longue "amitié" - du moins, c'est ainsi qu'elle qualifiait leur relation un peu spéciale, malgré elle -, était apparue, aux yeux du garçon, comme trop extravagante... Peut-être n'était-elle bien que le Maître des Shinigami, et plus du tout une jeune fille... Pas même aux yeux de celui dont elle attendait le moindre des regards, comme un présent tant espéré.

Elle ne voulu cependant pas montrer sa peine, se forçant à rester aussi souriante qu'à l'ordinaire, en sa présence, songeant qu'il n'avait pas besoin de ce genre de petit tracas bassement féminin.

Le Soleil les éclairait, sous le fin tissu. Les yeux de Kinji, qu'elle n'avait cessé de fixer, depuis qu'ils étaient tous les deux sous le voile, lui semblaient plus lumineux qu'à l'ordinaire, ce qui lui fit du bien, au point de la laisser oublier son désarroi évoqué précedemment. Quand bien même ce n'eut été qu'une illusion, due au rayonnement solaire, elle préférait songer qu'en cet instant, il semblait un peu moins torturer. Cela lui donnait une bonne raison de continuer à le tirer vers le haut. Elle l'imaginait allant réellement mieux et cela lui procurait un bien fou. Cependant, elle voulut lui poser la question, comme elle le faisait souvent :


"Comment te sens-tu ?"

Elle aurait pu s'immiscer dans son esprit, lui voler sans le moindre mal la réponse à cette question toute bête, mais préférait qu'il lui parle directement. Elle ne savait que trop bien à quel point le fait d'exprimer ses sentiments était une chose essentielle. Aussi, depuis qu'il était parvenu à se sortir de sa période de crise, elle avait toujours tenté de le faire parler, lui demandant sans arrêt à quoi il pensait, ce qui le tracassait, si ça allait... Des banalités qui n'en étaient pas à ses yeux.

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Shi No Buto Kinji
Patron
Patron
Shi No Buto Kinji

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 31
Localisation : Troisième à gauche, la porte marquée WC.
Emploi/loisirs : Dooooooooooormiiiiiiiiiiiiiiiiiiir
Date d'inscription : 03/04/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Suicides

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeMer 4 Avr - 14:25

Lorsqu'elle le rejoignit sous le voile, se trouvant ainsi juste contre lui, il dut fournir un effort considérable, respirant lentement et amplement, pour rester calme.
Son "Désolée" souriant prononcé alors qu'il pouvait voir chaque nuance de son visage lui donna autant de frisson que si elle avait à nouveau posé ses lèvres sur sa joue, tandis qu'il sentait son souffle régulier sur son visage.

Puis il se rendit compte, lorsqu'il vit comme une ombre passer subrepticement dans son regard, qu'il n'avait pas répondu à sa question, ce qui pouvait laisser présager pour un esprit manquant de confiance en lui sur certains points, songea-t-il, que c'était pour esquiver une vérité blessante.
Aussitôt il s'en voulut et se promit de glisser sa réponse dés qu'il en aurait l'occasion.

Cette occasion se présenta lorsqu'elle lui demanda, comme elle avait souvent tendance à le faire, comment il se sentait.

"Je me sens Ô ma reine comme n'importe quel être à qui il serait donné d'être aussi proche que je le suis en cet instant de la plus belle, de la plus magnifique des femmes parée de la plus belle des robes qui soient... Autrement dit le plus heureux des êtres."

Il se savait bénéficiant d'un traitement de faveur, quant au fait qu'elle ne se permettait pas de fouiller son esprit comme il lui arrivait si nécessaire de le faire avec les autres Shinigamis. Non seulement par égard, mais aussi, il s'en doutait, parce qu'elle tenait à ce qu'il extériorise lui-même ses sentiments, car elle jugeait que c'était le meilleur moyen de l'aider. Et il lui faisait confiance. Depuis qu'il était arrivé, autant il s'était toujours appliqué autant qu'il l'avait pu à la servir sans commettre la moindre erreur ou faute, autant elle s'était toujours montrée présente et bienveillante à son égard, prenant soin de lui à la manière d'une mère.

Il la regarda dans les yeux, et reprit, dans un murmure:

"Je me sens invincible tant que je suis honoré de ta présence, Ô ma reine."

_________________
~Toute entité d'une ombre est dotée,
C'est aux pas de la Mort, Demoiselle sans visage,
Qu'en tant que tel je me suis enchainé,
Me faisant son serviteur sans âge.~
Revenir en haut Aller en bas
http://manger.une.pomme.cowblog.fr
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeMer 4 Avr - 14:58

Seikyou se sentit rougir lorsque Kinji répondit enfin à sa question. De manière détournée, certes, mais cela lui fit le plus grand bien. D'autant plus qu'il avait dit se sentir le plus heureux des hommes. Son sourire, bien que devenu un peu plus timide, sembla redoubler d'intensité. Ils étaient si proche, cachés ensemble sous le fin voile de la jeune femme... Elle leva la main et, durant une fraction de seconde, effleura sa joue du bout des doigts, mais se retint finalement... Elle ne devait pas.

"Je... Je suis contente que cela te plaise."

Elle baissa les yeux un court instant mais releva rapidement la tête, l'air aussi pétillante qu'à l'ordinaire :

"Suis-je bête, tu ne vas pas rester ainsi toute la journée." sourit-elle, feignant l'amusement.

Elle se hissa sur la pointe des pieds pour pouvoir enfin libérer son ami du bout d'étole. Cependant, trop petite pour pouvoir y faire correctement, elle dût se coller à lui pour y parvenir. Elle sentit alors la respiration du Shinigami contre sa peau... Sa chaleur... Elle aurait souhaité qu'il la serre contre lui, alors, qu'il ne la laisse pas repartir... Mais elle savait pertinemment que rien ne se passerait jamais entre eux et s'était fait une raison depuis un petit moment, déjà. Aussi, elle s'éloigna aussitôt de quelques pas lorsqu'elle eut récupéré son vêtement, qu'elle remit correctement sur sa propre tête, afin de ne pas importuner davantage le garçon. Elle ne montra rien, pas la moindre gêne, comme toujours, se contentant de le dévisager discrètement, derrière le fin bout de tissu...

Elle se souvint alors que les gardes lui avaient rapporter, voilà quelques jours, qu'ils avaient surpris Kinji, en compagnie d'une jeune Shinigami du service des morts naturelles. Il avait enfin trouvé quelqu'un à aimer... Elle n'avait toujours pas eu le courage de lui poser la moindre question à ce sujet... A vrai dire, elle avait peur qu'il confirme la chose. Elle l'avait, depuis que la nouvelle lui avait été rapporté, imaginé maintes fois serrant la jeune femme dans ses bras, la couvrant de baiser, murmurant des mots doux à son oreille... Peut-être bien plus encore. Et bien pire, à ses yeux : l'aimant, à sa place, l'aimant plus qu'elle...

Elle retourna à sa fenêtre, le plus tranquillement du monde, comme si de rien n'était lorsqu'elle se souvint des paroles que le Shinigami avait prononcé lors de son arrivée dans le bureau :


"Tu as dit tout à l'heure que tu me cherchais... Une raison spéciale à cela ? Avais-tu besoin de quelque chose ?"

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Shi No Buto Kinji
Patron
Patron
Shi No Buto Kinji

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 31
Localisation : Troisième à gauche, la porte marquée WC.
Emploi/loisirs : Dooooooooooormiiiiiiiiiiiiiiiiiiir
Date d'inscription : 03/04/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Suicides

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeJeu 5 Avr - 11:40

Lorsqu'elle signifia être contente qu'il apprécia lui-même l'attention autant que la beauté de sa reine ainsi parée, il esquissa son sourire qui de fait était plus, comme tous les rares sourires qui traversaient son visage, une intention qu'un réel sourire, tant il était peu perceptible.
Celui-ci fut d'autant plus peu perceptible que dans le même temps il s'efforça tant bien que mal de se retenir, sans grand succès mais quand même, de frissonner, lorsque ses doigts fins et délicats se posèrent sur sa joue.

Puis elle entreprit, après un préavis oral, de le débarasser du voile qui était toujours posé sur sa tête, ce qui s'avéra a priori plus complexe qu'elle n'avait du l'escompter, car après quelques tentatives peu fructueuses, elle se rapprocha de lui jusqu'à être collée contre lui, ses bras presque enlaçant son cou, tandis qu'elle se saisissait du voile.
A cet instant il sentit d'ailleurs les battement de son coeur accélerer, et s'efforça de respirer lentement et amplement afin de rester calme tandis que la Demoiselle Noire, la femme pour laquelle il aurait ôté toutes les âmes passant à sa portée rien que pour qu'elle l'effleure du bout de ses doigts fins et délicats.

Elle finit par se détacher de lui, ainsi que son aura, apaisant la sensation que Kinji refuser d'accepter que ce fut du désir, puis alla se replacer à sa fenêtre, là où elle se trouvait lorsqu'il était arrivé, avant de reprendre la parole, pour lui demander ce qu'il était venu lui dire.

S'inclinant à nouveau comme il l'avait fait à son arrivée, il lui répondit de sa voix douce et profonde, sa tête étant juste assez relvée pour qu'il put l'admirer sans abandonner son salut.

"C'est exact, pardonne-moi Ô ma Reine. Je venais dans le but de t'informer que j'ai retrouvé, tandis que je passais par là, une Zakuma morte, écrasée par un rocher de taille importante à son échelle... Mais de taille moyenne pour un Shinigami."

_________________
~Toute entité d'une ombre est dotée,
C'est aux pas de la Mort, Demoiselle sans visage,
Qu'en tant que tel je me suis enchainé,
Me faisant son serviteur sans âge.~
Revenir en haut Aller en bas
http://manger.une.pomme.cowblog.fr
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeJeu 5 Avr - 13:18

A l'entente de la nouvelle que lui apportait son fidèle Kinji, Seikyou se retourna, l'air surprise. Une zakuma ? La chose lui glaça le sang. Elle haïssait ces créatures de malheur. Elle avait pourtant signé un pacte, voilà quelques années, avec leur chef ; aucun de ces êtres ne devait plus approcher le Royaume des Morts, ou elle n'hésiterait pas à déclencher une véritable guerre de représailles. Or, si l'un de ses Shinigami avait tué l'une de ces créations du diable, il devait être en danger...

Elle avait vu nombre de ses Shinigami disparaître, emportés par le puissant sortilège des zakuma. Certains avaient brûlé, d'horribles et longues minutes, sous ses yeux, sans qu'elle ne puisse rien y faire... Pour d'autres, l'on avait simplement retrouvé les cadavres, presque entièrement consumé. Resté le cas des disparitions suspectes dont, elle en était certaines, ces diables étaient responsables.

Elle resta quelques instants à regarder Kinji, n'osant parler, l'air embêtée et perdue dans ses pensées... Elle voulu aller jusqu'à son bureau mais se retourna d'un coup, sentant un étrange courant d'air glacial parcourir sa nuque. Rien, pourtant, au dehors. Peu rassurée, néanmoins, elle s'approcha de la fenêtre, pour la refermer mais elle n'eut le temps que d'apercevoir une vague silhouette minuscule quand, soudain, elle fut projeter à l'autre bout de la pièce, atterrissant lourdement au sol.

Quelque peu assommée, elle ne vit pas distinctement la créature, mais suffisamment pour deviner qu'il s'agissait d'un de ces fichus zakuma. Une flamme se mit à danser, un peu flou, face à lui. Elle devina qu'il préparait son sort destructeur... Il lança la flamme, en direction de Kinji. Le temps sembla ralentir, aux yeux de la jeune fille. Non, pas lui... Surtout pas.


"Kinji, non !"

Elle rassembla ses forces et, au plus vite, alla s'interposer entre le sortilège et son ami. La flamme entra en elle, lui volant un cri de douleur. Elle porta ses mains à son coeur et tomba à genoux tandis que le diablotin disparaissait en riant, comme il était venu. Elle toussait. En tant que Maître des Shinigami, elle pouvait résister à ce genre d'attaque, tant qu'elle n'était pas trop importante, mais elle n'échappait pas pour autant au mal qu'elle procurait, sans pour autant que son âme soit consumée. Elle avait la désagréable impression, en cet instant, d'étouffer. Ca n'était pas la première fois que ces créatures venaient lui lancer ce genre d'attaque, elle en connaissait parfaitement les symptômes, mais ne parvenait pas à s'y faire totalement, pour autant. Elle inspirait et expirait doucement, espérant calmer un peu la douleur.

Courageusement, elle leva la tête vers Kinji et lui lança un regard inquiet, tout en articulant, du mieux qu'elle put, d'une toute petite voix, faible et tremblotante :


"Tu n'as rien ?"

Elle toussa de nouveau et se recroquevilla un peu sur elle-même. Elle jeta un rapide coup d'oeil à son lit, trop loin pour elle, en cet instant, mais reporta finalement son regard sur le jeune Shinigami.

"Tu n'as rien..?" répéta-t-elle, réellement inquiète.

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Shi No Buto Kinji
Patron
Patron
Shi No Buto Kinji

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 31
Localisation : Troisième à gauche, la porte marquée WC.
Emploi/loisirs : Dooooooooooormiiiiiiiiiiiiiiiiiiir
Date d'inscription : 03/04/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Suicides

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeJeu 5 Avr - 14:22

Cette fois, tout se passa trés vite.
Il la vit se diriger vers son bureau, puis vers la fenêtre, pour la fermer.
Puis elle fut projetée à l'autre bout de la pièce, et le temps qu'il se relève, un Zakuma lui faisait face, tenant dans sa main un danger pour Kinji, si bien qu'il crut que cette fois, il serait touché.

Puis il entendit son nom, elle venait de le crier.
Puis il la vit bondir devant elle, tandis que le Zakuma lançait son sort.
Lui n'eut pas le temps de réagir qu'elle tombait à terre, blessée, et que la créature s'enfuyait.

L'espace d'un instant, ses yeux brillèrent d'un éclat différent; l'éclat de la haine, de la volonté d'infliger la souffrance.
Puis son regard se posa sur sa reine, et il remit à plus tard sa vengeance, et s'agenouilla auprès d'elle, tandis qu'elle lui demandait dans un murmure, par deux fois, s'il n'avait rien.
L'air désolé, il répondit de sa même voix, mais d'un murmure aussi faible:

"Ô ma Reine, pourquoi as-tu fait cela, pourquoi t'es-tu interposée... Ô ma Reine, c'est moi qui aurait du te protéger, moi qui aurait du m'interposer... Non seulement j'ai failli mais en plus c'est toi qui m'a protégé... Dis-moi pourquoi, Ô ma Reine..."

Il s'interrompit et, avisant le lit de la Demoiselle Noire, il la prit délicatement dans ses bras, comme le marié prend en ses bras la mariée, et l'emmena jusqu'au lit, où il la déposa, puis s'assit au bord.

Il refusait de la voir souffrir ainsi.
La blessure était superficielle, elle résisterait, elle n'était pas la plus puissantes de tous pour rien, mais il n'empêchait qu'elle souffrait, qu'elle souffrait de s'être exposée pour lui, pour le protéger lui qui aurait du le faire pour elle.

Il était le Second, le seul à être entré dans les cachots, et à en être ressorti, et ainsi il était le maître des ombres, quelles qu'elles furent.

Posant les mains sur elle, juste au dessus de sa blessure sans toutefois la toucher, il pencha légèrement sa tête en avant, ferma les yeux, et se mit à murmurer, pas pour lui parler, mais comme une incantation, une prière.

"Toute souffrance quelle qu'elle fut est une ombre, une obscurité qui envahit l'être et l'esprit. La douleur est une ombre blessante, mais une ombre.

Moi, maître des ombres, je t'ordonne de quitter sur le champ ce corps pur qui ne souffre aucunement ta présence, sors de cet être, viens à moi sans attendre, et disparais, car c'est moi le prince de l'Obscurité qui te l'ordonne..."


C'est alors qu'il murmurait ainsi, qu'une sorte de fumée noire commença à s'élever au dessus de la blessure, formant un nuage semblant s'extirper du corps de la Demoiselle Noire, tandis que dans le même temps que naissait ce léger nuage noir, la blessure de la créature s'atténua progressivement pour finir par disparaitre entièrement.
Lorsque la blessure eut complètement disparue, Kinji ouvrit les yeux, fixant intensément le nuage noir, et le temps qu'il murmure un quasi inaudible "Viens à moi, viens en mon sein...", le nuage se rapprocha de lui et s'évapora au contact de son corps, comme s'il s'inflitrait en lui.

Kinji prit une profonde inspiration, fermant durant cet instant ses yeux, puis il finit par les rouvrir, et se pencha sur sa reine, son simulacre de sourire apparaissant au coin de ses lèvres, tandis qu'il venait de rattraper son manquement à son devoir.

"Je te promets Ô ma Reine que je ne te mettrai dorénavant plus en danger, et c'est moi qui te protègerai... Tu as ma prole, Ô ma Reine..."

_________________
~Toute entité d'une ombre est dotée,
C'est aux pas de la Mort, Demoiselle sans visage,
Qu'en tant que tel je me suis enchainé,
Me faisant son serviteur sans âge.~
Revenir en haut Aller en bas
http://manger.une.pomme.cowblog.fr
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeJeu 5 Avr - 14:47

Seikyou se sentit légèrement apaisée lorsque Kinji la souleva pour la mener jusque son lit. Elle aurait souhaité ne pas quitter ses bras. Pas si vite. Il la posa délicatement sur les draps de soie et s'assit à ses côtés. Il murmura quelques paroles, en maître des ombres qu'il était, depuis sa sortie des cachots de leur forteresse. Une incantation, dans le but de lui ôter toute souffrance, en cet instant, elle le savait. Bientôt, une ombre sortit de son corps et, peu à peu, alors qu'elle entrait dans celui de Kinji, sa douleur se dissipa et finit par disparaître. Elle inspira un grand coup, puis, après un instant, reprit une respiration normale.

Ses yeux se posèrent sur le Shinigami qui lui promis de ne plus faillir à sa mission. Encore faible et sous le coup des derniers événements, elle parvint tout de même à se redresser un peu. Elle passa une main dans ses cheveux de son protecteur, plongeant son regard dans le sien tandis que leurs soufflent s'entremêlaient, tant leurs visages étaient proches en cet instant :


"Je ne laisserai jamais personne faire du mal à la dernière personne qui ait de l'importance à mes yeux, en ce monde." murmura-t-elle.

*La personne qui compte le plus pour moi...* songea-t-elle tristement.

"Je m'occuperai des zakuma. Ils ne feront de mal à aucun Shinigami. Et sûrement pas à toi. Mes pouvoirs me permettent de leur résister, quoiqu'il advienne. Il te tueront sans mal s'ils lancent un sort trop puissant sur toi. Je ne le permettrait pas."

Sa main descendit dans sa nuque, qu'elle effleura du bout des doigts. Sa peau était d'une douceur infinie mais, elle le savait, appartenait à une autre. Aussi ôta-t-elle finalement sa main, à regret. Enfin elle enfuit son visage au creux de son cou, se lovant dans ses bras.

"Et d'autant plus maintenant que tu réapprends à "vivre"..." lâcha-t-elle, en allusion à la jeune fille qu'on lui avait rapporté qu'il aimait. "... Comment s'appelle-t-elle ?" demanda-t-elle, esquissant un sourire fictif des plus réalistes. "Parle-moi d'elle. Habituellement, je sais que tu me dis tout. Pourquoi me l'avoir cacher ? Ce sont les gardes qui m'ont porté cette bonne nouvelle à ta place, rends-toi compt..."

Elle s'interrompit dans sa phrase lorsque la boule qui s'était formée dans sa gorge, au fur et à mesure de sa tirade, lui vola une larme. Elle l'essuya rapidement du bout des doigts, s'éloignant du jeune homme pour se recroqueviller de l'autre côté du grand lit, sans pour autant le lâcher du regard, une main sur sa bouche, l'air désolée. Désolée de ne pas réussir à être heureuse pour lui, en cet instant, en amie de longue date qu'elle était. Désolée de n'être bonne qu'à éprouver que de la jalousie, à l'égard de la jeune fille qui avait droit à ses baisers, à ses caresses, à son amour... Elle n'avait pas le droit.

Un rire crispé lui échappa, après un petit moment, et elle fit mine de se reprendre :


"Qu'est-ce qui me prend, c'est fou, n'est-ce pas... J'ignorais que les sortilèges des Zakuma avait un tel effet étrange, ma foi !"

*Le Maître des Shinigami avant tout. Avant moi-même. Avant d'être une fille...*

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Shi No Buto Kinji
Patron
Patron
Shi No Buto Kinji

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 31
Localisation : Troisième à gauche, la porte marquée WC.
Emploi/loisirs : Dooooooooooormiiiiiiiiiiiiiiiiiiir
Date d'inscription : 03/04/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Suicides

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeJeu 5 Avr - 16:49

Il sourit légèrement en la regardant murmurer.
En cet instant, plus rien ne comptait pour lui, à part elle. Il ne pouvait s'empêcher de la trouver magnifique, resplendissante. Et c'était lorsqu'il la regardait ainsi, tandis qu'elle était allongée, et qu'elle paraissait si fragile, qu'il resentait comme le devoir moral de prendre soin d'elle.

Elle était peut-être la Demoiselle Noire, maîtresse des Shinigamis, mais elle était avant tout une femme, une femme qui pouvait être fragile et qui, telle la rose dont elle avait la beauté et la grâce, avait besoin qu'on prenne soin d'elle. Il se sentait responsable d'elle, et s'était promis de la protéger, quoi qu'il lui en coûte.

Il l'écouta, et fut pris au dépourvu lorsqu'elle commença à tenir un discours étrange. Puis elle ajouta qu'il avait une femme dans sa vie, ou du moins il lui sembla que c'etait ce qu'elle disait.
Puis elles expliqua que les gardes le lui avaient rapporté.

Ainsi tout s'expliquait, tout son comportement, ses gestes abandonnés, ces regards...
Et à cause de gardes qui n'avaient pas encore assimilé que de toute manière il avait parfaitement tous les moyens de protéger son anonymat et sa vie privée, elle avait cru qu'il s'était trouvé une compagne, alors que seule elle, sa Reine, comptait à ses yeux.
Elle était tout pour lui. Elle etait sa maitresse, sa déesse, comme une mère, elle était pour ainsi dire tout pour lui, et elle serait à jamais la seule personne qui compterait pour elle.

Lorsqu'elle ne put retenir son chagrin et se mit à sangloter, il comprit que la Demoiselle Noire avait certains sentiments pour son serviteur qui allaient au delà de la "normale", aussi il s'empressa, s'effroçant à un sourire qui ressemblait a une grimace, et murmura de sa même voix douce et profonde:

"Ô ma reine, détrompe-toi tu as été abusée, tes gardes sont de misérables taupes. Je n'ai jamais approché autre personne que toi, et tu le sais. Je ne sais pas avec qui ils ont pu me confondre, mais je peux t'assurer que je n'ai pas la moindre fréquentation.
Tu es mon univers entier, Ô ma Reine, et peu m'importe le reste."

Disant cela, il l'enlaça délicatement, la prenant avec douceur dans ses bras, et plongea son regard dans le sien, un regard de douceur et d'attention, puis reprit dans un murmure.

"Je ne vis que pour toi, Ô ma Reine. Je ne vis que pour te servir, te protéger et prendre soin de toi. Chaque instant de mon existence ici ne trouve de raison d'être que parce que tu es là pour lui en donner."

_________________
~Toute entité d'une ombre est dotée,
C'est aux pas de la Mort, Demoiselle sans visage,
Qu'en tant que tel je me suis enchainé,
Me faisant son serviteur sans âge.~
Revenir en haut Aller en bas
http://manger.une.pomme.cowblog.fr
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeVen 6 Avr - 9:59

Seikyou écouta Kinji avec attention et se sentit rougir, progressivement, au fur et à mesure des secondes. La seule, disait-il... Elle était la seule. Elle se sentit frissonner et ses jambes, jusque là collées à son torse, retombèrent automatiquement sur le drap. Lorsqu'il eut terminé sa tirade, il s'approcha et l'enlaça. Un nouveau frisson lui parcouru le dos tandis qu'il la regardait tendrement, achevant son discours par quelques paroles encore.

Pendant un instant, elle ne sut que faire. Elle aurait aimé ne jamais quitter ses bras, rester avec lui, dans ce lit ou ailleurs, peu importe, mais ne pas être séparé du doux jeune homme dont elle attendait un signe depuis si longtemps. Elle se sentait sereine, en sécurité... Mieux encore, elle se sentait vivante, ce qui était un véritable comble, compte tenu de son statut. Cependant, un flash lui revint en mémoire...

Sa meilleure amie et le beau garçon aux beaux cheveux blonds partaient en promenade... Un corps, un cadavre, un regard gravé à jamais dans sa mémoire et un meurtre dont on n'attrapera jamais le coupable... La solitude, le mal être menant au vide le plus total... La douleur, la souffrance, le malheur, la tristesse, le désespoir...

Elle finit par repousser gentiment Kinji, lui offrant un regard calme, posé, comme si de rien n'était.


"Cela... Est fort touchant, je te remercie, mon fidèle Kinji."

*Merci... Mais je ne peux pas aimer car cela n'est que tromperie et mène toujours au drame...*

Elle délaissa ses bras et se leva. En meilleur état qu'un peu plus tôt, elle parvint à rejoindre son bureau et s'y installa, un sourire tout à fait enchanté aux lèvres.

"Suis-je bête, avoir cru que tu me cacherais une si bonne nouvelle que celle d'un amour enfin trouvé !"

Elle attrapa une plume et se mit à écrire, non sans trembler légèrement, incapable de s'en empêcher.

"J'ai simplement eu peur que tu te sois mis à me cacher quoi que ce soit, d'avoir fait une erreur qui aurait mené à cette réaction de méfiance à mon égard... Ces larmes étaient ridicules." justifia-t-elle du mieux qu'elle put. "Tu peux disposer, Kinji. Les zakuma vont me donner du fil à retordre, je n'ai pas une seconde à perdre, je dois me mettre au travail, tu comprends..."

Elle leva les yeux vers lui.

"Nous nous verrons sans doute plus t..."

Elle s'interrompit un instant. Le garçon, toujours assis sur le lit étant, lui-même, apposé à l'immense fenêtre du bureau, était entièrement entouré d'un doux halo de lumière. Elle ne put s'empêcher de sourire ; ce qu'il pouvait ressembler à un véritable ange... Si loin de ce qu'elle était, si loin de ceux que l'on nommait soldats de la Mort. Non, il ne semblait pas de ces anges déchus. En cet instant, il était des êtres de lumière et de bonté...

"Pardon...sans doute plus tard, disais-je, donc." termina-t-elle le plus normalement du monde.

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Shi No Buto Kinji
Patron
Patron
Shi No Buto Kinji

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 31
Localisation : Troisième à gauche, la porte marquée WC.
Emploi/loisirs : Dooooooooooormiiiiiiiiiiiiiiiiiiir
Date d'inscription : 03/04/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Suicides

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeVen 6 Avr - 11:12

Durant un instant, Kinji vit sa reine comme absorbée par ses pensées, comme si elle repensait à quelque chose, à un souvenir.
Puis lorsqu'elle sembla revenir à elle, ce fut pour le repousser, gentimment, mais le repousser tout de même.
Kinji comprit ainsi que de toute manière, quels que soient leurs sentiments, quels que soient leur volonté, elle semblait déterminée à refuser quoi que ce fut dépassant la relation qui était leur en cet instant, rétrogradant au rang d'implicite leurs sentiments à chacun.

Il la suivit du regard tandis qu'elle se levait, puis la regarda rejoindre son bureau, s'asseoir et commencer à écrire.

Elle s'était refermée. Kinji était convaincu que, quoi que ce fut, les souvenirs dans lesquels elle s'était plongée à l'instant étaient la cause de ce changement. Il le savait et, plus qu'elle le repousse ainsi comme s'il avait été naïvement inconvenant, il souffrit du manque de confiance que son refermement brutal et inexpliqué exprimait.

Elle était la Mort. La maîtresse des Shinigamis. Oh oui il le savait mieux que quiconque pour la suivre depuis bien longtemps. Mais il lui avait toujours accordé sa confiance, elle savait tout de lui, elle avait tout vu de lui, et il avait toujours prouvé être là pour qu'elle se confie à lui, qu'elle lui dise ce qu'elle avait sur le coeur, mais malgré cela, par besoin de préserver une image vis à vis de la seule personne en ce royaume qui ne l'aurait jamais jugé et qui toujours l'aurait compris, elle se refusait à lui accorder en cet instant sa confiance.
Lui en vouloir? Plutôt mourir à nouveau, il ne lui en aurait jamais voulu, car il la connaissait assez pour la comprendre. Simplement, il regrettait de n'être a priori pas à la hauteur pour mériter ses confidences.

Quant aux justifications qu'elle lui donna avec un air convaincu, mais sans la lueur de conviction qu'il voyait quand elle croyait elle-même à ce qu'elle disait, il ne voulut pas les contester et la contredire, risquer un conflit même verbale avec sa reine ne lui serait pas même venu à l'esprit. Au lieu de cela, il hocha compréhensivement la tête et répondit, doucement, lentement:

"Je comprends Ô ma Reine, que tu te soucies de ces créatures, car elles représentent un danger réel pour les Shinigamis, et il serait dangereux de leur laisser croire qu'ils peuvent commencer à prendre des libertés impunément.
Toutefois, j'espère que quand ta tête s'accordera à laisser ton coeur me confier ce qui le tourmente, tu ne manqueras pas de me faire appeler immédiatement, afin que je puisse être, comme je me suis toujours efforcé, présent pour prendre soin de toi de toutes les manières qui puissent être.
Mes respects Ô ma Reine, impératrice suprême du monde des morts, divinité à la beauté multiple et inaltérable..."


Puis il s'interrompit l'espace d'un instant, s'inclinant à nouveau pour la saluer, puis reprit:

"...Ô ma protectrice et protégée sans limite."

Puis il se redressa, adressant à la Demoiselle Noire un regard qui exprimait tous les sentiments qu'elle lui inspirait mais que les mots ne pouvaient exprimer, et sortit doucement, silencieusement, tel le maître des ombres qu'il était.

_________________
~Toute entité d'une ombre est dotée,
C'est aux pas de la Mort, Demoiselle sans visage,
Qu'en tant que tel je me suis enchainé,
Me faisant son serviteur sans âge.~
Revenir en haut Aller en bas
http://manger.une.pomme.cowblog.fr
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeVen 6 Avr - 12:00

Seikyou ne quitta pas Kinji du regard durant tout le temps qu'il parla. Elle ne le pouvait pas. Se forçant à garder ce même air inflexible qui lui était devenu caractéristique, depuis son entrée dans le Royaume des Morts, elle l'écouta sans fléchir. Il s'inclina un instant puis, après quelques derniers mots qui, comme chaque fois, eurent le don de la faire frémir, lui tourna le dos et sortit sans bruit, obéissant docilement au souhait qu'elle venait de lancer.

Elle se retrouva de nouveau seule dans son grand bureau. Elle laissa tomber sa plume et se perdit dans ses pensées...

Après la mort de sa meilleure amie, elle s'était retrouvée nombres de fois dans cette situation. Elle avait travaillé dur, obtenu une place confortable, ce qui était chose rare, pour une fille, à son époque. Au fur et à mesure du temps, alors, elle avait appris à connaître ce sentiment de vide, se retrouvant souvent, ainsi, seule, assise devant un grand bureau, prétextant vouloir être seule, mais criant à tous de ne pas la laisser tomber... Mais la seule personne qu'elle aurait voulu s'en était allée vers les anges et ne pourrait plus jamais répondre à sa demandé. Réalisant cela, elle avait fini par se donner la mort, ne supportant plus ce sentiment d'abandon et de solitude.

Cependant, en cet instant, ce sentiment était revenu après la sortie de Kinji. Car c'était sa présence qu'elle voulait.

Sa tête lui dictait de poursuivre son travail, qu'elle le reverrait vite, comme toujours. Cependant, son coeur lui criait, lui hurlait de courir le rejoindre et de ne plus le lâcher...

Elle prit sa tête entre ses mains et, de nouveau, les mêmes images se répétèrent dans son esprit... Sa meilleure amie et le beau garçon aux beaux cheveux blonds partaient en promenade... Un corps, un cadavre, un regard gravé à jamais dans sa mémoire et un meurtre dont on n'attrapera jamais le coupable... La solitude, le mal être menant au vide le plus total... La douleur, la souffrance, le malheur, la tristesse, le désespoir...

Le visage de Kinji lui vint en tête, alors. Elle ne put s'empêcher de sourire en se remémorant les quelques instants passés sous son regard et son sourire, quelques minutes plus tôt, ses paroles, ses mots doux qui la laissait frémir de plaisir... Puis, elle revit son désarroi, après qu'elle l'ait quitté brusquement, sans explication, laissant là leurs sentiments, apparemment partagés, à chacun... Comment avait-elle pu établir le moindre lien entre lui et cet assassin, dont elle avait horriblement peur depuis la mort de son amie, et qui l'avait, selon ce qu'elle avait toujours cru, dégoûté à jamais de l'amour, l'empêchant de faire confiance à quelconque homme... Son passé, à lui..? Non, elle lui avait toujours accordé toute sa confiance et tout son... amour. Elle avait réagit trop rapidement, se laissant emporté par ses craintes et le blessant, sans nul doute, au passage...

Elle se leva soudain, d'un bond, et sortit rapidement de la pièce. Dans le couloir, il n'y avait déjà plus personne. Elle se mit à courir jusqu'à arriver dans une sorte de petit hall, en réalité un large pallier, qui donnait sur une multitude d'escaliers. Il était là, sur le point de monter à l'étage supérieur, la salle d'observation, lui tournant le dos.


"Kinji..."

Elle le rejoignit en vitesse, usant de ses ailes pour voler jusqu'à lui. Elle passa enfin ses bras autour de lui, collant sa joue contre son dos, cherchant sa chaleur, sa présence.

"...Ne me laisse pas... Je t'en prie... Excuse-moi..."

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Shi No Buto Kinji
Patron
Patron
Shi No Buto Kinji

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 31
Localisation : Troisième à gauche, la porte marquée WC.
Emploi/loisirs : Dooooooooooormiiiiiiiiiiiiiiiiiiir
Date d'inscription : 03/04/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Suicides

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeVen 6 Avr - 14:07

Dés lors qu'il entendit son nom, qu'il l'entendit l'appeler, il sut qu'il avait eu raison. Il l'avait su de toute manière bien avant, il savait que sa Reine n'hésiterait pas à venir le voir dés qu'elle s'en sentirait capable.
Mais quand il l'entendit l'appeler, qu'il l'entendit se déplacer jusqu'à lui, puis qu'elle se serra contre lui en lui demandant pardon, il ne put s'empêcher de sourire imperceptiblement comme à son habitude.
Il sourit car elle avait su lui faire confiance, et dépasser ses barrières pour lui, et que de toute manière elle était déjà pardonnée d'avance, bien avant d'avoir quoi que ce fut à se faire pardonner.

Tandis qu'elle passa ses bras autour de lui, il posa ses mains délicatement sur les siennes, et murmura de sa meêm voix habituelle:

"Mais ma Reine, je ne saurais t'excuser tandis que tu n'as rien à te faire pardonner, et de toute manière je t'ai pardonné bien avant que tu puisses faire quelque chose de répréhensible.
Quant à te laisser, je ne l'envisage même pas. Je me suis voué à toi pour l'éternité qui nous attend, et je m'y tiendrai, car l'être que je suis maintenant n'a qu'une et une seule parole, et elle t'est, comme ma personne entière, totalement et entièrement dévouée jusqu'au bout quel qu'en soit le prix."

Puis il souleva légèrement ses mains, puis se retourna pour lui faire face sans lui faire lacher pour autant, et l'enlaça à son tour, son regard plongé dans le sien.

"Jadis je t'ai promis Ô ma Reine que rien ni personne ne m'empêcherait de te consacrer mon existence en ces lieux, et ma parole n'a évolué ni n'évoluera à aucun moment que ce soit. Ainsi nous serons si tu le permets unis à tout jamais."

_________________
~Toute entité d'une ombre est dotée,
C'est aux pas de la Mort, Demoiselle sans visage,
Qu'en tant que tel je me suis enchainé,
Me faisant son serviteur sans âge.~
Revenir en haut Aller en bas
http://manger.une.pomme.cowblog.fr
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeVen 6 Avr - 14:39

Seikyou frémit au contact des mains de Kinji sur sa peau que la légère robe qu'elle avait revêtu laissé partiellement découverte. Il l'enlaça. Si elle les voulait unis à tout jamais ? Elle ne pouvoir concevoir plus grande torture que celle qui viendrait à les séparer et plus grand bonheur que de le savoir toujours près d'elle. Alors, sans nul doute, l'éternité à ses côtés lui semblait un vrai paradis.

Elle se blottit dans ses bras. Bien plus petite que lui et si frêle qu'elle était, elle n'avait aucun mal à s'y réfugier, à s'y cacher. Elle se sentait protégée. Elle respirait son odeur, s'en enveloppant, comme enivrée. Sa tête continuait de lui dire de s'éloigner, que tous les hommes étaient des montres, que Kinji finirait tôt ou tard par lui faire du mal car cela était dans sa nature. Elle lui rappelait qu'elle était le Maître des Shinigami, la Mort en personne, et qu'à ce titre, elle n'était pas censée aimer quoi ni qui que ce soit. Mais son coeur, lui, à des kilomètres de là, flottait sur un doux petit nuage qu'il n'avait pas l'air de vouloir quitter de si tôt et où la jeune fille se sentait agréablement installée elle aussi.

Elle releva la tête et lui expliqua toute son histoire. Des larmes inondèrent son visage, plus nombreuses chaque fois qu'elle évoquait une nouvelle fois sa meilleure amie mais elle ne lâcha pas et poursuivit son récit jusqu'à en arriver à son suicide. Elle n'avait jamais raconté tout cela à qui que ce soit.

Lorsqu'elle eut terminé, elle baissa un court instant la tête pour inspirer un grand coup et se calmer. Puis, elle planta son regard dans celui du garçon. Se hissant sur la pointe des pieds, elle approcha doucement ses lèvres de celles de Kinji. Elle les effleura timidement, tout d'abord, guettant la réaction du jeune homme du regard, puis déposa enfin un baiser, suivi d'un deuxième... Elle ferma les yeux tandis que ses mains passaient derrière sa nuque, la caressant du bout des doigts et la maintenant à hauteur du visage du Shinigami. Leurs langues se rencontrèrent pour la première fois. Elle frissonna...

Enfin, à regret, elle acheva le long baiser, légèrement rougissante et murmura timidement :


"Je t'aime, Kinji... Depuis si longtemps mais je n'ai osé te l'avouer jusqu'alors, je... J'avais peur..."

Elle détourna le regard, un peu gênée et appréhendant sa réaction.

"Je comprendrai ta réaction s'il s'avérait qu'elle soit négative et que mes sentiments ne soient pas partagés... Mais je tenais à être réellement sincère, au moins une fois... Quitter ce masque de Maître, de Reine parfaite et être... Une jeune fille... normale.. et amoureuse, amoureuse de toi... Te montrer que je peux l'être... Que je le suis..."

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Shi No Buto Kinji
Patron
Patron
Shi No Buto Kinji

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 31
Localisation : Troisième à gauche, la porte marquée WC.
Emploi/loisirs : Dooooooooooormiiiiiiiiiiiiiiiiiiir
Date d'inscription : 03/04/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Suicides

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeVen 6 Avr - 17:22

Il la serra contre lui tandis qu'elle entreprenait de tout lui raconter. Il écouta tout, sans l'interompre une seule fois, se contentant d' essuyer délicatement de temps à autre ses yeux baignés de larmes, avec un mouchoir en soie, puis la serrait à nouveau contre lui tandis qu'elle continuait son récit.

Arrivée à la fin de son récit, elle leva les yeux vers les siens.
Passant ses mains fines et délicates autour de son cou, son visage s'approcha, et leurs lèvres s'effleurèrent. Puis elle recommença, et elle finit par l'embrasser, doucement, lentement, et tandis que leurs langues se rencontraient, Kinji ressentait comme une impression de plénitude.

Lorsque leur baiser presque féérique se termina, elle posa de nouveau son regard dans le sien, rougissant légèrement, et lui avoua son amour.
Entendant cette déclaration, même si Kinji s'en doutait, il ne put s'empêcher de rosir doucement, et frissonna tant de bonheur qu'il en trembla presque.
Cette Demoiselle Noire, qu'il avait passé tout ce temps à admirer, venait de lui déclarer un amour de longue date. Au point qu'il ne sut que dire pendant un instant, ce qui permit à sa Reine de continuer.

L'entendant se jeter ainsi à l'eau, Kinji ne put s'empêcher de sourire, admiratif devant son courage.
Il attendit donc qu'elle ait fini pour lui répondre, toujours doucement:

"Ô ma Reine, mes sentiments pour toi sont tels que je n'eus pu imaginer meilleure chose en ce monde que le fait que tu m'accordes ton amour. Et sache que ne serait-ce qu'avec moi, tu n'as pas à porter de masque quelle qu'il fut. Je suis avec toi Ô ma Reine depuis suffisamment de temps pour que tu n'aies pas de faux semblant à conserver en ma présence.
Je t'aime Ô ma Reine, et sache que tu peux te montrer telle que tu es devant moi, car je ne te jugerai ni te ferai de reproche. Aie confiance en moi."

_________________
~Toute entité d'une ombre est dotée,
C'est aux pas de la Mort, Demoiselle sans visage,
Qu'en tant que tel je me suis enchainé,
Me faisant son serviteur sans âge.~
Revenir en haut Aller en bas
http://manger.une.pomme.cowblog.fr
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeDim 8 Avr - 12:22

Seikyou le regarda et l'écouta attentivement sans le lâcher une seconde du regard. Lorsqu'il eut terminé, elle cala sa tête au creux de son cou et ne bougea plus, durant quelques instants. Les images de sa meilleure amie la torturaient, cependant, elle ne parvenait à se défaire de ce sentiment de protection, lorsqu'elle était dans ses bras. Elle doutait. Pas de ses sentiments envers lui, non. Des siens ? Elle réalisa qu'il ne lui avait pas dire clairement qu'il l'aimait... Il avait évoqué ses sentiments pour elle... Évoqué, seulement.

"Ô ma Reine, mes sentiments pour toi sont tels que je n'eus pu imaginer meilleure chose en ce monde que le fait que tu m'accordes ton amour..."

C'était même plus qu'évident, mais il ne l'avait pas dit clairement pour autant. Elle chassa cette idée de sa tête du mieux qu'elle put et se détacha un peu de lui pour lui sourire tendrement :


"Me ferais-tu le plaisir de m'appeler par mon prénom ? Au moins, lorsque nous ne sommes que tous les deux..."

Elle laissa échapper un rire :

"Ces marques extrêmes de... loyauté servitrice me mettent mal à l'aise, je dois bien te l'avouer. Oh ! Pas seulement de ta part, n'est-ce pas ! Ne va pas t'imaginer cela... C'est plutôt ce rang, lui-même, qui me gêne un peu. Alors... Avec toi... Puis-je n'être que la petite Seikyou ?"

Elle prit sa main et le ramena avec elle jusque dans le bureau. Elle ferma la porte derrière eux et s'y adossa. Le soleil l'éclairait. Les voiles légèrement transparents de sa jolie robe laissaient délicieusement apparaître ses formes. Elle resta là à le regarder, attendant qu'il fasse lui aussi un pas vers elle, comme elle l'avait fait en lui avouant son amour...

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Shi No Buto Kinji
Patron
Patron
Shi No Buto Kinji

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 31
Localisation : Troisième à gauche, la porte marquée WC.
Emploi/loisirs : Dooooooooooormiiiiiiiiiiiiiiiiiiir
Date d'inscription : 03/04/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Suicides

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeDim 8 Avr - 13:38

Il la garda serrée contre lui le temps qu'elle souhaita y rester, la tête blottie dans le creux de son cou.
Puis lorsqu'elle releva la tête, ce fut pour lui demander de l'appeller comme elle se nommait, par son prénom, exactement.
Il ne put s'empêcher de sourire, tandis qu'elle exprimait son embarras vis à vis des formules de politesse qui avaient fini par devenir le seul nom que lui connaissaient la quasi-totalité des habitants du royaume.
Non gêné par l'idée de l'appeller par sa nomination réelle, il songea de cette manière nécessaire de lui dire qu'il l'appelait "ma Reine" de la même manière que d'autre auraient appelé "mon amour" la femme qu'ils aimaient.

"Qu'il en soit ainsi selon tes désirs Seikyou... Tant que nous ne serons qu'entre nous, je t'appelerai de cette manière qui constitue ta réelle nomination."

Puis il se laissa tirer jusque dans son bureau qu'elle ferma après leur entrée, tandis qu'il lui faisait face, elle s'adossant à la porte et le regardant.

Elle était magnifique ainsi, sa belle robe l'illuminant plus encore qu'à l'ordinaire et mettant savoureusement ses formes en valeur, à tel point qu'il en était hypnotisé, hypnotisé par la beauté de la Demoiselle Noire, suprême beauté au delà de toute imagination...

S'avançant doucement, lentement, il s'approcha jusqu'à être tout contre elle, puis l'enlaça délicatement, laissant ses mains caresser sa peau au passage. Et, son regard ancré dans le sien, il lui dit dans un murmure doux et profond:

"Depuis le premier jour où tu t'es toruvée à portée de mon regard, depuis qu'il m'a été donné de te connaître, depuis que je suis à tes côtés, te suivant telle ton ombre... Depuis que je suis là, je t'aime Seikyou.
De tout mon coeur, sans arrêt et au delà de toute raison, je t'aime à en mourir et même bien au delà de la Mort et de la Vie...
Ce que je t'ai dit tout à l'heure est valable là aussi, mon existence n'a de sens que si elle est consacrée à toi..."

_________________
~Toute entité d'une ombre est dotée,
C'est aux pas de la Mort, Demoiselle sans visage,
Qu'en tant que tel je me suis enchainé,
Me faisant son serviteur sans âge.~
Revenir en haut Aller en bas
http://manger.une.pomme.cowblog.fr
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeDim 8 Avr - 14:19

Seikyou fut parcouru dans l'un frisson lorsque Kinji lui avoua clairement ses sentiments. Un sourire se dessina instantanément sur son visage tandis qu'il s'approchait d'elle. Sa main effleura sa peau. Elle, passa une main autour de son cou, se serrant contre lui. Elle aimait enfouir son visage au creux de son cou, respirer son odeur, se savoir à lui autant qu'il était à elle...

"...je t'aime Seikyou."

Cette phrase raisonnait dans son esprit. Il lui semblait qu'elle flottait sur un petit nuage, comme elle n'en avait plus connu depuis de longues et trop nombreuses années. Elle se sentit presque rosir de plaisir et réalisa également qu'avant sa mort, et même au-delà, aucun garçon ne lui avait jamais dit ces mots.

De son oreille jusqu'à ses lèvres, elle déposé une série de doux baisers puis se détacha de lui, pour le regarder droit dans les yeux. Elle pouvait y voir les fantômes de son passé. Elle aurait aimé pouvoir les faire disparaître, ne serait-ce qu'un instant... Sa main caressa sa joue, du bout des doigts.


"Pourrais-je te libérer un jour de tout cela..." murmura-t-elle, sachant qu'il comprendrait où elle voulait en venir.

Elle baissa les yeux, puis s'approcha de son lit, regardant la fenêtre, derrière celui-ci durant un instant. Puis, elle se retourna vers Kinji.


"Embrasse-moi." lâcha-t-elle comme un appel.

Elle passa une main dans ses cheveux et laissa tomber son voile à ses pieds. Elle ôta une jolie pince dorée qui les maintenaient. Aussitôt, sa longue chevelure frisée fut libérée et tomba en cascade dans son dos, jusqu'à ses genoux et en fines mèches rebelles de chaque côté de son visage, encadrant ses grandes yeux bleus qui ne voyaient plus que lui, en cet instant.

Sans le lâcher du regard, elle s'assit alors sur le grand lit aux draps de soie, posant le bijou sur une petite table de chevet et attendit.

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Shi No Buto Kinji
Patron
Patron
Shi No Buto Kinji

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 31
Localisation : Troisième à gauche, la porte marquée WC.
Emploi/loisirs : Dooooooooooormiiiiiiiiiiiiiiiiiiir
Date d'inscription : 03/04/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Suicides

Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitimeDim 8 Avr - 15:19

Kinji ressentit un frisson traverser l'intégralité de son corps lorsque, se détachant légèrement de lui, elle le couvrit d'une série de baisers, de son oreille à ses lèvres.
Puis elle posa son regard dans le sien, smblant chercher à l'intérieur même de son esprit dont ses yeux étaient les fenêtres, et caressa délicatement sa joue, tandis qu'elle demandait dans un murmure si elle parviendrait un jour à le libérer de tout cela.

Il ne répondit pas. Non pas qu'il ne voulut pas imposer une réponse négative embarassante, mais le fait était qu'il ne le savait pas lui-même.
Dés lors qu'elle n'était plus là près de lui, il ne se passait pas un instant sans qu'il vit ces images, toutes ces personnes défiler en une ronde infernale dans sa tête. Il les voyait sans arrêt, entendait leur voix omniprésentes. Elle seule parvenait à les chasser, à les tenir à distance, tant qu'elle était là, mais il entendait leur murmure incessant, et sentait leur présence.

Il espérait autant qu'elle parvenir à ce qu'elles s'éteignent un jour, mais n'aurait su dire quand ce jour arriverait, juste qu'en cet instant elle concentrait à un point tel son attention qu'il n'y faisait plus attention.

Puis elle murmura ces deux mots.

~Embrasse-moi.~

Et elle ôta le voile, et détacha ses cheveux qui tombèrent en cascade jusqu'à ses genoux, révélant cette chevelure divine et immense qui l'entoura telle une aura magnificente.

Il s'avança, lentement. Arrivé à elle, qui s'était assise sur le lit, il se pencha, se pencha en avant, au dessus d'elle et, passant la main délicatement dans son cou tandis que l'autre enlaçait sa taille, il posa ses lèvres sur les siennes.
D'abord en un effleurement, effleurement qui devint un baiser léger, puis qui s'intensifia et devint langoureux, alors que dans le même temps il avançait doucement, de façon à la faire délicatement s'allonger, la suivant de la même manière.

_________________
~Toute entité d'une ombre est dotée,
C'est aux pas de la Mort, Demoiselle sans visage,
Qu'en tant que tel je me suis enchainé,
Me faisant son serviteur sans âge.~
Revenir en haut Aller en bas
http://manger.une.pomme.cowblog.fr
Contenu sponsorisé




Etre la Mort. Empty
MessageSujet: Re: Etre la Mort.   Etre la Mort. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Etre la Mort.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les 6 épreuves de la Mort [DVDRiP]
» Uptobox Le Jeu de la mort 2 [DVDRiP]
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» [UPTOBOX] The Reunion [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinigami ~ Le Royaume des Morts. :: Palais du Royaume des Morts :: Les couloirs et escaliers :: Bureau du Maître-
Sauter vers: