Shinigami ~ Le Royaume des Morts.

Les Shinigami, âmes des suicidés, ont pour devoir de descendre sur Terre, récupérer l'âme des humains que la mort a choisi. Dans le Royaume des Morts, ils se trouvent. Là, ils cohabitent et exécutent leur tâche...
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations

Aller en bas 
AuteurMessage
Salomée Drass
Nouveau
Nouveau
Salomée Drass

Féminin
Nombre de messages : 6
Age : 30
Date d'inscription : 04/01/2008

Personnage
Type: Semi-Shinigami
Service: Meurtres

Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Empty
MessageSujet: Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations   Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Icon_minitimeVen 4 Jan - 10:49

Généralités

Nom : Drass
Prénom : Salomée
Age : 23 ans
Epoque approximative de la mort : XXIème siècle
Arme (pour les Shinigami uniquement) : une ombrelle rouge carmin un peu vieillie mais délicate, qui cache à l’extrémité de son manche une lame extrêment fine, aussi fine que tranchante.

Description

Physique :

Salomée est une jeune femme ambigüe. Dôtée d’une élégance naturelle, d’une grâce faussement négligée, elle se balance nonchalamment dans son univers avec un je-m’en-foutisme artificiel qui amplifie le charme. Elle marche en princesse secouée, comme dans son monde. Toujours souriante. De toute façon il ne lui manquait plus que ça pour sombrer.

Les cheveux en désordre, longs et courts à la fois, on ne peut pas dire que l’on voit ses yeux, on devine juste le regard : provocant, secret, affolant, et puis également... cruel. En permanence quelque chose de nerveux dans ses mains, un murmure qui passe dans les atomes de ses poignets, une tension intense, presque mystique, la froideur électrique de sa peau blanche, blanche comme la lune, et le sourire vermeil aussi.

Son busque est souvent découvert, tout un tas de bijoux, piercings ou chaînes s’y aggripant de manière chaotique, sans la plupart du temps aucun accord stylistique. Pas pour faire joli non, ni punk, ni rock ni quoi que ce soit d’autre, juste pour ne pas oublier. Se souvenir de la raison de son enchaînement, se souvenir qu’il n’y en a pas, que c’était juste pour l’envie, comme le reste. Acid Trip. Sa drogue, c’est sa folie.

Morale :

On peut être d’accord avec tout, adhérer à chaque idée, devenir l’imbécile que l’on s’était juré d’éviter, se ravir dans la trivialité.
Ou on peut avoir, apparemment, toutes les cartes en main pour réussir, créer quelque chose, devenir quelqu’un et, au dernier moment, foncer dans le mur, juste pour rire.

Ceci pourrait sans doute être la manière de penser - à défaut d’avoir une morale - de Salomée. Elle a toujours aimé l’excès, l’excentricité, l’extra-ordinaire ; c’est ce qui la caractérise. Elle aime la provocation gratuite, le cynisme et l’humour dérangeant parce que ça fait réagir tout le monde, ça énerve, ça gêne, ça fait tomber les masques, et ce qui l’attire chez les gens c’est justement leur grain de folie, cette petite lueur au coin de la pupille qui les rend instables. Et uniques.

Elle a toujours eu extrêmement peur de sombrer dans cette réalité morne et ennuyeuse, au point que la fuir devient obsessionnel. Au point qu’après s’être réfugiée dans les livres, elle s’est explosée dans la drogue. Pas la petite drogue de supermarché, non, la drogue dure, tout de suite. Elle voulait le tout, l’entier, l’absolu. Elle cherchait l’ivresse, les flash d’images ineffables, le ciel de toutes les couleurs, l’abandon de la logique pour aller au-delà, dans le reflet d’un œil trempé par l’émotion.
Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations.

Déchaînée, enchaînée, discordante, explosive, virevoltante, attirante, dangereuse, acide, fruitée, amère, fragile, indestructible, inaccessible, surprenante, furtive, solitaire, indépendante, dansante, captivante, obsédante,...
Elle voulait être tout à la fois, abandonner son corps pour n’être plus qu’une image, une idéologie.

Riffs d’une mélopée lancinante, douloureuse, suicidaire, sublime. La musique est la plus grande fumée, mais Salomée arrive parfois à la retenir au creux de sa main, puis elle broie les notes et se les injecte dans le sang. Elle évolue gracieusement dans son néant, créant un tout au milieu de rien, lumineuse et éclatante dans sa démence.

Elle ressent chaque chose, chaque odeur, chaque personne, chaque putain d’atome dans son propre être. Tout est en harmonie avec son délire. Elle se parle à elle-même et se sert tous les alcools. C’est comme la pute, disait Léo Férré, elle baise dans son propre monde, elle baise des gens qui sont entrés dans ce monde, et n’en sont plus réduits qu’à elle : elle se baise elle-même. Autant dire que son histoire connue une fin rapide, violente et désespérée... à son image.

Caractéristique spéciale : follement excentrique, possède bien des marques de piqure au creux des coudes, marques qui ne sont que peu visibles par autrui puisqu'elle porte en permanence son ombrelle, ses bras étant alors pliés.

Histoire

Histoire :

Sa vie aurait sûrement été on ne peut plus banale s’il n’y avait pas eu cette personnalité complètement désordonnée - au sens premier du terme - ce besoin d’absolu à tout prix. D’où est venue cette obsession ? Sans doute d’un constat supra-négatif du monde qui l’environnait : elle n’y a jamais vu que de l’ennui, de la tristesse, de la résignation, de l’humiliation, de la perversion,... Elle n’en pouvait plus de voir tous ses gens conditionnés dans leur petite routine dégoulinante de normalité, encroûtés par leurs habitudes adorées. Elle les a d’abord méprisés, ignorés, puis un jour elle décida que le seul moyen de survivre, c’était d’aller à contre-pied.

Issue d’une famille plutôt aisée, elle cracha sur tout son passé, sur ceux qui l’avaient pendant vingt années nourrit, parée de toutes les plus belles robes que l’on aurait pu offrir aux dames de l’ancien siècle - elle a néanmoins gardé ce goût du raffinement et de la féminité car il lui est venu de ses lectures - ceux qui lui avaient enseignée toutes les bonnes manières de la société,... mais qui avaient peut-être en passant un peu oublié de l’aimer.

Elle quitta donc ses personnes-là - pour qui elle n’éprouvait pas plus d’amour qu’elle n’en n’aurait eu à l’égard d’une étagère, et ils le lui rendaient bien - et s’enfonça dans les ruelles phagocytées par les gens peu conseillés. Elle découvrit le vol pour survivre, la violence au goût d’adrénaline qui frappe dans les tempes - mais elle se battait peu, notamment à cause de sa condition physique -, la cigarette et les goulées de fumée qui épongent les poumons. Envie de cette violence invisible dans la gorge, envie d’être cette voleuse de feu à la recherche du garçon fumée.

Elle rencontra un garçon justement. Elle souriait, parce qu’il ne savait rien. Seulement les contours. Il ne comprenait pas, mais ça lui plaisait bien. Il aurait bien voulu être le premier, celui a qui tout est permis, celui qui remonte le long escalier blanc qui semble sans fin, celui qui le tâchera de rouge. Il a demandé, embrassé, tenté.
Il désirait une fille, une fille plutôt belle, un peu compliquée, revêche, capricieuse, et surtout vierge. Elle s’était dit que ça devait avoir quelque chose à voir avec le masculin. Pour voir, elle le provoqua. Elle se fit embaucher dans un bar, comme danseuse et serveuse. Il n’aimait pas la voir travailler à cet endroit. Il n’aimait pas quand ses robes n’atteignaient pas ses genoux, il n’aimait pas qu’elle s’amuse à allumer un à un tous les hommes du bar, pour finalement repartir l’air de rien, candide et si belle. Il n’aimait pas qu’elle déroge à ces images idéalisées qu’il s’était faites d’elle.

Mais elle, elle s’en foutait. De toute façon leur histoire n'avait aucun avenir. Son truc à elle, c’était les anges corrompus, les fous lucides au ventre nu, ceux qui sortent de l’HP où ils ont compté à rebours de 7 en 7, ceux qui n’ont pas de lacets à leurs chaussures parce qu’on le leur a enlevé pour ne pas qu’ils puissent se pendre.
Et elle, elle sera leur destin.

Elle sombra dans la drogue, le sexe et la démence. S’inventa un monde pour ne pas avoir à pleurer celui-à. Elle sombra, et sombra jusqu’au bout.

...

Prends ma main, mon amour, que l’on s’éloigne, que l’on se crashe...
L’explosion de deux âmes, éclats éparpillées sur un mur d’un blanc passé, fragments de folies libératrices.
Les couleurs de nos êtres étalées comme des papillons écrasés.

Suis-moi mon amour, fonce avec moi la tête la première dans ce mur, je rêve de ça. M’écorcher les ongles dessus, m’arracher les cheveux, sentir mes reins se déloger, mes yeux s’énucléer, me cogner pour que la douleur parte. Souffrir, et souffrir de souffrir. Que la douleur monte et monte encore alors qu’il faudrait qu’elle s’arrête, mais qu’elle continue et devienne comme un courant électrique qui frappe chaque partie de mon corps. Et puis nous cracherons des volts, à notre tour, dans une lumière bleu apothéotique...

Nous nous écraserons volontairement dans ce mur mon amour, car nous n’aurons pas lu leur stupide, leur sale, leur pathétique "mode d’emploi". Leurs explications scientifiques, qui permettent un détour sage, sécurisant, tranquille à vomir. Nous n’écouterons pas leurs voix sales, nous ignorerons les expressions stupides de leurs visages identiques, nous ne prendrons même pas en compte tous ces langages, tous ces modes de vies préfabriqués pour des gens qui n’ont pas la force de créer.
Et, joyeux et malheureux, frivoles et désespérés, nous danserons autour de la créature que nous aurons fabriquée : un monstre aux allures de jeune fille, un être effroyablement beau.
Et un jour, quand le moment sera venu, que nous sentirons nos membres se replier et courber, nous prendrons notre monstre par la main et nous nous éclaterons contre ce grand mur blanc.

...

Un clown triste adossé à un arbre.
Il y avait ses petites tombes, comme des plantes poussant entre les racines du citronnier.
Et une inscription, en lettre de sang.
Ci gisent mes regrets.


Dernière édition par le Ven 4 Jan - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandarinegirl.fr
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Empty
MessageSujet: Re: Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations   Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Icon_minitimeVen 4 Jan - 11:20

Bienvenue parmi nous, Salomée.

Fiche acceptée, bien sûre. (Coup de coeur de ma part pour ton arme.)

Tu es affectée au service des meurtres et, étant semi-shinigami, je t'invite à devenir la coéquipière de Sugimura Motoko. Il sera ton supérieur direct et te prendra (si tout se passe bien, et selon son humeur ^^) sous son aile.

Dès à présent, tu peux rejoindre, par exemple, le grand hall, et y poster ton arrivée ou, selon ton envie, te rendre directement au service des meurtres pour y rejoindre Motoko.

Bon jeu Wink

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Salomée Drass
Nouveau
Nouveau
Salomée Drass

Féminin
Nombre de messages : 6
Age : 30
Date d'inscription : 04/01/2008

Personnage
Type: Semi-Shinigami
Service: Meurtres

Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Empty
MessageSujet: Re: Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations   Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Icon_minitimeVen 4 Jan - 11:37

Citation :
Fiche acceptée, bien sûre. (Coup de coeur de ma part pour ton arme.)


N'est-ce-pas ? ^^ C'est tellement traître, tellement féminin XD

Je ne suis pas persuadée qu'il me prendra vraiment sous son aile vu le caractère de barge et extrêmiste de mon perso face au sien taciturne, froid et réservé, mais qui sait... Razz

Edit : j'avais complètement oublié d'ajouter un détail dans mes caractéristiques, c'est corrigé -__-
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandarinegirl.fr
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Empty
MessageSujet: Re: Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations   Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Icon_minitimeVen 4 Jan - 13:09

Il faut savoir l'amadouer, c'est sûr ^^
M'enfin, un petit coup de d'ombrelle bien placée et on en parle plus Wink

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Ishigame Hatashi
Nouveau
Nouveau
Ishigame Hatashi

Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 27
Localisation : se repose en attendant que le royaume des morts prenne un peu plus vie
Humeur : Neutre.Sauf si l'on vient trop me déranger.
Date d'inscription : 01/11/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Empty
MessageSujet: Re: Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations   Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Icon_minitimeVen 4 Jan - 16:04

Je vois que notre chère Maitre montre une certaine affection pour Sugimura Motoko Very Happy.

Enfin bon , ce n'est pas moi qui ira m'interposé dans la marque d'affection de notre Maitre pour Sugimura Motoko. Very Happy

En même temps , ca se comprend.
Revenir en haut Aller en bas
Salomée Drass
Nouveau
Nouveau
Salomée Drass

Féminin
Nombre de messages : 6
Age : 30
Date d'inscription : 04/01/2008

Personnage
Type: Semi-Shinigami
Service: Meurtres

Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Empty
MessageSujet: Re: Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations   Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Icon_minitimeVen 4 Jan - 16:48

Citation :
En même temps , ca se comprend.

Je ne te le fais pas dire.
Voilà une réplique Ô combien pertinente qui, j'en suis certaine, t'évitera à l'avenir d'autres remarques inutiles. Very Happy



(bon je brise là, sinon je vais encore passer pour le monstre de service qui s'acharne sur les gens qui ne le connaissent pas ^^)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandarinegirl.fr
Seikyo Wakajini
Maître
Maître
Seikyo Wakajini

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : DTC.
Humeur : Ahahahahaha, pardon.
Emploi/loisirs : Euh.. glander.
Date d'inscription : 02/03/2007

Personnage
Type: Shinigami
Service: Aucun

Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Empty
MessageSujet: Re: Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations   Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Icon_minitimeVen 4 Jan - 16:53

Ne t'inquiète pas Ishigame, je sais être très gentille avec mon petit Motoko adoré Very Happy

(il paye suffisamment cher pour ça Razz)

_________________
Je dirige le Royaume des Morts.
A ce titre, l'on me doit toute fidélité ;
Je suis la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinigami.forumgratuit.ch
Contenu sponsorisé




Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Empty
MessageSujet: Re: Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations   Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Salomée- Je ne veux pas la vie, je veux juste les sensations
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]
» Sortie en ville [PV Meridian] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinigami ~ Le Royaume des Morts. :: Général :: Présentations :: Présentations des Semi-Shinigami-
Sauter vers: